La RPA, entre Business Process et stratégie d’entreprise

Dégager du temps, assurer de la qualité, valoriser l’humain, les bénéfices d’un projet RPA sont multiples.

Nul besoin de pasticher Alain Souchon et de chanter « Allo maman, robot ! » face à la multiplication des projets de RPA (Robotic process automation), car ils produisent autant de bénéfices pour les entreprises que pour leurs employés.

 

La RPA, c’est quoi ?

Orientée métiers, la RPA (robotic process automation) consiste à automatiser des processus répétitifs en les faisant exécuter par un robot. En pratique, une intelligence artificielle apprend à réaliser un acte-métier exactement de la même manière que le ferait un être humain. De l’extraction de données pour constituer des dossiers d’assurance, au suivi d’indicateurs financiers, en passant par la gestion de fichiers clients et l’envoi courriers-types, les domaines d’application ne manquent pas.

 

Du côté des développeurs

Originalité des logiciels dédiés à la RPA (comme UiPath, Blue Prism ou Automation Anywhere), ils ne s’appuient pas sur un script de programmation mais sur une représentation graphique du processus métier. En d’autres termes, dans une interface dédiée, le développeur RPA fait glisser des conteneurs d’activités et les relie entre eux afin de configurer le flux d’activités. Il y a convergence visuelle entre le codage du robot et les actes métiers à exécuter. De là, une meilleure lisibilité des processus et une grande facilité de développement.

 

Réinventer les processus

Mais avant même la prise en compte de l’aspect technique, la mise en place d’un projet RPA doit s’accompagner pour l’entreprise d’une réflexion sur ses processus métiers. Car la technique déployée ne demeure qu’un outil. La finalité de la RPA est le Business Process. C’est une solution technique qui répond à un besoin business. Le robot est un simple exécutant qui, plus que jamais, demande à l’humain de penser. Voire de se repenser. De ce fait, une analyse des processus métiers, à la fois rétrospective et prospective, doit être menée en début de projet.

 

Augmenter la qualité, optimiser les talents

En industrialisant des processus répétitifs, la RPA permet à l’entreprise de dégager du temps et d’augmenter la qualité de réalisation des actes métiers. Car, en plus de sa rapidité, un robot possède l’avantage de ne pas commettre d’erreur dans son domaine d’intervention, d’autant plus que son exécution demeurera supervisée par un humain. Les retombées bénéfiques d’un projet RPA sont également perceptibles. On sait que l’exécution de tâches répétitives constitue une cause majeure de souffrance au travail. En le déchargeant de telles tâches, le robot permet à l’humain de se consacrer à des actions à plus haute valeur ajoutée, comme l’analyse de données recueillies par le robot et le conseil qui s’ensuit. La solution technique visant à améliorer le Business Process tend donc à améliorer les conditions de travail.

Dès lors, bien plus que se limiter à n’être qu’une simple technique d’automatisation, la RPA tend à s’affirmer comme un puissant levier de stratégie des entreprises.

Jonathan Aleksandrowicz, consultant acial