Azzedine vous raconte la formation POEI, en partenariat avec Pôle Emploi (2/2)

Depuis janvier 2017, Acial forme et recrute des consultants Test Logiciel, dans le cadre de la POEI en partenariat avec Pôle Emploi. Ce programme de formation de 9 semaines, gratuit et rémunéré, a pour objectif de former 50 personnes par an aux métiers du test logiciel.

  Retour sur la formation avec le point de vue de Azzedine (30 ans), diplômé de la 3e POEI :

« Le côté humain de la formation est très important pour moi »

Pourriez-vous nous présenter votre parcours professionnel ?

Je dois être honnête, je n’ai pas beaucoup côtoyé le monde de l’entreprise car j’ai uniquement enseigné en parallèle à mes études. J’ai commencé en tant qu’AED (assistant d’éducation) pour ensuite devenir assistant pédagogique. J’ai également donné des cours de TD à la faculté d’histoire-géographie en vacation, et également enseigné au département informatique.

Comment avez-vous connu la POEI ?

Au départ, je ne connaissais pas le concept de la POEI, je l’ai connu grâce à Pôle emploi. J’ai postulé et ma candidature a été retenue pour passer les tests. Le fait qu’Acial dispose d’une Université du test m’a beaucoup rassuré.

Comment la formation s’est-elle déroulée en termes d’ambiance et de contenu ?

J’ai beaucoup apprécié cette expérience qui s’est très bien passée. On s’est entraidé entre futurs diplômés et l’ambiance était très studieuse. La formation était assez chargée parce qu’il a fallu apprendre beaucoup de concepts en peu de temps, ce qui est très formateur.

Que retenez-vous de cette formation ? Qu’avez-vous appris ?

J’ai beaucoup appris sur ce que représentait le métier de test, un domaine que je ne connaissais pas même si j’avais déjà quelques connaissances dans le métier de la qualité. Il s’agit d’une très bonne formation car elle délivre les outils complets pour pouvoir se préparer aux métiers du test. Les modules étaient variés car nous avons étudié tous les aspects du test grâce aux sessions agiles. Un sérieux avantage une fois sur le marché du travail !

Comment vous voyez-vous évoluer dans l’univers du test ?

Si je continue dans l’univers du test, je me verrais chef de projet MOA ou test manager.

 

Laisser un commentaire