Roxana vous raconte la formation POEI, en partenariat avec Pôle Emploi (1/2)

Depuis janvier 2017, Acial forme et recrute des consultants Test Logiciel, dans le cadre de la POEI en partenariat avec Pôle Emploi. Ce programme de formation de 9 semaines, gratuit et rémunéré, a pour objectif de former 50 personnes par an aux métiers du test logiciel.

Retour sur la formation avec le point de vue de Roxana (37 ans), diplômée de la 3e POEI :

« Grâce à la POEI, j’ai pu directement entrer en fonction »

 

Parlez-nous de votre parcours académique et professionnel

Je suis arrivée en France avec une bourse de doctorat. J’ai pu finir avec succès mes études en ayant développé une plateforme de partage collaboratif de connaissances pour un centre de recherche. Par la suite, j’ai souhaité ajouter de nouvelles compétences à mon parcours. J’ai choisi la communication et repris mes études avec un MBA dans la stratégie publicitaire. Puis j’ai suivi la formation proposée par Acial.

Pourquoi vous être dirigée vers la POEI ?

J’ai tout simplement reçu un mail de la part de Pôle emploi qui me proposait une formation en partenariat avec Acial. J’ai donc postulé. Ma candidature a été étudiée puis j’ai passé un entretien.

Comment avez-vous vécu la POEI ?

Je ne vous cache pas qu’au départ c’était difficile, dans le sens où la formation était intense. Mais en prenant du recul, si je devais juger l’intégralité de la POEI, ça s’est très bien passé, surtout parce que j’avais déjà acquis des bases en informatique, ce qui m‘a beaucoup aidé.

Que retirez-vous de cette formation ?

La POEI m’a permis de compléter mon bagage académique et de réussir une reconversion professionnelle. Le projet pratique de fin de formation apporte un regard bien structuré concernant le métier du test logiciel en organisant les concepts étudiés lors des différents modules proposés. 

Comment vous voyez-vous évoluer dans l’univers du test ?

C’est une nouvelle expérience donc je découvre et j’apprends sur le terrain. En revanche, dans cinq ans je me verrais plutôt évoluer dans l’une de ces trois catégories de métiers du testing : soit dans l’automatisation, soit l’assistance à la maitrise d’ouvrage soit vers l’aspect commercial. 

 

Laisser un commentaire