Une petite pierre à l’édifice !

De l’utilité sociale et économique de la formation au Test Logiciel

Certes, Acial n’est qu’un modeste acteur de la transformation numérique, installé sur le petit créneau de la qualité et du Test Logiciel !

Certes, nos sessions de POEI (Programme Opérationnel de retour à l’Emploi Individuel) « Consultant Test en 9 semaines » ne concernent qu’une douzaine de personnes, pour quelques sessions par an. Toujours est-il que l’Université du Test pose, à chaque session, une petite pierre sur le mur de la lutte contre le chômage de masse…

Nous sommes en effet dans une situation un peu paradoxale, dans laquelle demandeurs d’emploi et employeurs se regardent en chiens de faïence sans prendre beaucoup d’initiatives.
– « Nous sommes formés à Bac+5 et cherchons du travail », clament les demandeurs d’emploi !
– « Nous avons des postes à pourvoir et ne parvenons pas à recruter », entend-on chez les employeurs !

Mais savez-vous au moins que la transformation numérique n’a pas uniquement besoin de « geeks » ? Savez-vous que ces chantiers de transformation, au même titre que les grands travaux de BTP, mettent en jeu quantité de corps de métiers et de compétences ? Savez-vous que, moyennant quelques prérequis pas inatteignables du tout, un biologiste, un juriste, un historien peut devenir un Consultant « Digital » ?

Grâce à l’aide précieuse de Pôle Emploi, il est aujourd’hui possible de « trouver sa place » rapidement, à un bon salaire, et pour longtemps, en étant formé en quelques mois à l’un de ces métiers…

Le « Consultant Test », métier auquel se consacre Acial depuis sa création, est un de ceux-là.
Métier d’analyse et de stratégie, il nécessite et permet de développer de fortes capacités de raisonnement, sur des sujets toujours passionnants souvent très complexes.
Métier de rigueur et de ténacité, il apprend l’approche « processus », renforce le sens de la qualité et du travail bien fait.
Métier d’expertise fonctionnelle, il permet de devenir rapidement  spécialiste d’un ou de plusieurs métiers dans l’entreprise, compétence précieuse dans les projets de transformation numérique !
Métier de technique – quand même ! – il pousse à la curiosité technologique, à l’apprentissage de nouveaux outils (traitement de données, robotisation…), à l’échange permanent avec les experts techniques.
Métier de communication, enfin, car il se situe au confluent de tous les métiers des Systèmes d’Information, et ne peux s’exercer sans de sérieuses aptitudes orales et écrites.

Impossible d’imaginer que parmi les millions de demandeurs d’emploi, un bon nombre ne seraient pas éligible à ce métiers : à chaque promotion de l’Université du Test, nous en apportons la preuve.

Outre l’utilité sociale, qui consiste à remettre sur la voie de l’emploi les heureux élus, l’utilité économique est évidente : l’ampleur du chantier de la transformation digitale nécessite de plus en plus de ressources compétentes et formées, dans les sociétés de service comme Acial (qui a embauché 90 personnes ces 12 derniers mois) et chez leurs clients.

Si des pans entiers de notre économie semblent aujourd’hui fragilisés et entrainent parfois dans leur chute des emplois par milliers, d’autres milliers de « petites pierres » construisent la maison de l’emploi de demain.
Dit autrement : « On parle beaucoup de l’arbre qu’on abat, mais peu de la forêt qui pousse ! ».

 

Par Pierre de Rauglaudre, Directeur Associé d’Acial

Laisser un commentaire