Ils vous racontent la formation POEI, en partenariat avec Pôle Emploi (2/2)

Depuis janvier 2017, Acial forme et recrute des consultants Test Logiciel, dans le cadre de la POEI en partenariat avec Pôle Emploi. Ce programme de formation de 9 semaines, gratuit et rémunéré, a pour objectif de former 50 personnes par an aux métiers du test logiciel.
Retour sur la deuxième promotion, diplômée en juin, du point de vue des formateurs et des formés :

 

Anass El Bekali et Alain Castets, formateurs :

“C’est la meilleure façon de découvrir les métiers du test”

Anass El Bekali, Testing Practice Manager

Alain Castets, Responsable de Département

 

Quel était votre rôle dans la formation ?

Anass El Bekali : J’ai animé la formation, c’est-à-dire que j’étais en charge de créer une cohésion de groupe, tout en apportant bien sûr toute ma connaissance dans le testing.

Alain Castets : J’ai formé des étudiants aux entretiens : comment se présenter, se faire connaître des responsables de départements, peaufiner leurs CV… Tout ce qu’il leur faut pour trouver une mission à terme. Je les ai aussi aidé à se préparer pour un rendez-vous client : structurer leur présentation, bien se mettre en valeur.

Les stagiaires ont-ils un profil particulier ?

Anass El Bekali : Non. Ils peuvent venir d’univers très différents : l’informatique bien sûr, mais aussi la biochimie, la physique, la sociologie. Cette promotion était plutôt mature, expérimentée, avec des gens qui cherchaient une reconversion. Sur 11 stagiaires, 9 ont obtenu le diplôme et 10 ont été recrutés en CDI. Cela montre que la reconversion dans le testing peut se faire à n’importe quel âge !

Que se passe-t-il après l’embauche ?

Anass El Bekali : Ils sont vraiment des consultants à part entière, il n’y a pas de différence avec ceux qui ont été recrutés par la voie « classique ». En tant que formateur c’est impressionnant de suivre le stagiaire jusqu’à son embauche. Les meilleurs d’entre eux sortent de la formation avec l’équivalent de 2 ans d’expérience.

Alain Castets : Surtout qu’en ce moment il y a une grosse activité, le mois de mai est très demandeur en termes de missions. Le marché du test est en train de croître très fortement, il faut toujours recruter plus de monde.

Que diriez-vous à quelqu’un qui hésite à faire la formation ?

Anass El Bekali : C’est une formidable opportunité de reconversion pour des gens qui étaient au chômage ! C’est la meilleure façon de prendre le temps de découvrir le métier. Il ou elle aura droit à presque trois mois de formation en test, en communication, des travaux pratiques… C’est une formation qui ne se trouve pas ailleurs du point de vue de la densité de contenu.

Alain Castets : C’est en effet une très bonne occasion de recruter des profils jeunes, certifiés, bien formés.

Et pourquoi aller chez Acial ?

Anass El Bekali : Parce que nous sommes le pure player du test logiciel ! Nous avons une véritable valeur ajoutée en termes d’expertise, comme le montrent nos formations et notre Université du test. Presque 6% de notre chiffre d’affaires est consacré à la recherche-développement, la majorité de nos consultants sont certifiés, nous prenons beaucoup de stagiaires et d’alternants… On essaie de recréer notre métier au quotidien.

 

Découvrez ici la première partie : le point de vue de Sandès, stagiaire de la formation !

La prochaine session de formation POEI aura lieu le 4 septembre. Pour en savoir plus, c’est ici !

Laisser un commentaire